Ce mur « anti-intrusion » construit en 2016 et long d’un kilomètre entoure la rocade portuaire. Haut de 4 mètres, il a pour objectif d’empêcher les migrants d’accéder à la rocade et de grimper sur les camions à destination du Royaume-Uni. Sous vidéosurveillance, il est équipé d’un système anti- franchissement, d’un extérieur en béton lisse et d’un intérieur végétalisé. Il a été financé à hauteur de 2,7 millions d’euros par le Royaume-Uni. Un camp d’exilés Érythréens longe le mur. Calais, France. 16/01/2021.

© Paloma Laudet paloma.laudet@gmail.com
ArabicEnglishFrench