Route de Gravelines, là où se trouvait le camp des iraniens évacué en mai 2020. Des pierres ont été installées par la ville pour empêcher les associations humanitaires de se garer pour faire des distributions.

© Paloma Laudet paloma.laudet@gmail.com
ArabicEnglishFrench